Des nouvelles de la CAVEC
P { margin-bottom: 0.21cm; }

Un conseil d’administration de la CAVEC s’est tenu le 16 septembre 2016 au cours duquel ont été discuté les points suivants :

1) C’est au cours de cette séance que la valeur du point cotisé et celle du point servi à compter du 1er janvier 2017, ont été fixées. Comme la loi l’impose, des prévisions concernant l’année 2018 ont été également arrêtées.

Pour 2017, sous réserve d’accord de la décision par la tutelle, les valeurs sont les suivantes :

  • valeur du point servi : il passe de 1.123 à 1.126 soit une augmentation de 0.3 % pour un référentiel d’inflation en augmentation de 0.2. C’est la troisième année consécutive que le pouvoir d’achat des prestataires est donc préservé.

  • Valeur du point cotisé : il passe de 12.69 à 12.87 soit une augmentation de 1.38 %.

  • Compte tenu de ces variations concernant la valeur du point servi et celle du point cotisé, le taux de rendement passe de 8.85% à, 8.76%. Cela signifie que la valeur du point servi baisse progressivement par rapport au point cotisé. Le conseil d’administration de la CAVEC pense que la valeur de ce taux de rendement doit continuer à baisser pour assurer la pérennité du régime complémentaire. Elle devrait atteindre la valeur de 8% à l’horizon 2025 au plus tard.

Les effets de la baisse de la valeur du taux de rendement peuvent se faire sentir sur la baisse du pouvoir d’achat des retraités d’une part et l’augmentation des cotisations des actifs d’autre part. Il est clair que, chaque année, un compromis doit être recherché pour sauvegarder du mieux possible le pouvoir d’achat des prestataires d’une part et modérer de la façon la plus supportable possible, la hausse des cotisations d’autre part.

Pour 2018 ce ne sont que des prévisions qui seront nécessairement revisées en temps opportun car ces dernières ne peuvent prendre appui que sur la prévision d’inflation de première part, de la prévision de la baisse envisagée pour le taux de rendement de seconde part et de la répartition de l’effort entre prestataires et cotisants de troisième part.

  • en ce qui concerne les prévisions d’inflation, elles seraient à l’heure actuelle de 1.1%

  • en ce qui concerne le taux de rendement, il passerait de 8.76 à 8.66

  • en ce qui concerne la répartition de l’effort, le pouvoir d’achat des prestataires étant préservé (la valeur du point servi en 2018 serait, en principe, porté à 1.139), l’effort ne porterait sur les cotisants (la valeur du point achetée seraient, en principe, portée à 13.15)

2) De nombreux autres points ont été évoqués et il en est deux dont il m’importe de vous entretenir :

2-1) Action sociale : Comme vous le savez, la CAVEC dispose d’une petite dotation pour venir en aide à ceux qui traversent des périodes difficiles. Bien souvent ce sont des personnes seules, âgées et vulnérables qui ne disposent pas toujours de toutes leurs facultés et qui sont même quelquefois complètement isolées.

Par le biais de la FAROEC qui accomplit dans ce domaine un très gros travail, de nombreux dossiers sont remontés et instruits ce qui permet depuis la nouvelle mandature, d’avoir une amélioration sensible du dispositif et tous s’en réjouissent. Il m’importait de vous le rappeler car, dans le Nord, il n’y a personne qui y soit dédié au sein de l’AROEC. C’est un travail difficile car les demandeurs potentiels ne sont pas au courant et sont également inconnus du conseil régional. Seul le bouche à oreille et les circulaires de la CAVEC permettent d’y remédier mais il faudrait un responsable local pour faire le relais et participer à l’instruction des dossiers.

En ce qui concerne les actifs il peut y avoir aussi des cas sociaux dont le conseil peut avoir connaissance car ce sont des confrères dans l’incapacité de payer leurs cotisations. Ce sont des confrères dont on doit se préoccuper.

2-2) Préparation du dossier de demande de réversion : Il arrive souvent que les demandes de réversion fassent l’objet d’un travail fastidieux qui retarde de plusieurs mois leur dénouement. Il faut, en effet, notamment rechercher si la personne décédée a été mariée plusieurs fois, retrouver tous les ex conjoints qui peuvent être remariés ou pas, décédés ou encore en vie et, éventuellement, bénéficiaires d’un prorata de droits indirects …

Il est envisagé en l’occurrence à la CAVEC de documenter un pré dossier de demande de réversion à l’occasion de l’ouverture des droits à pension au fil des entrants chez les prestataires.

Au niveau de la FAROEC, prenant pour modèle le dossier qui s’intitule « l’essentiel de mes affaires » mis en place par l’association « après auprès de vous » du « cercle Malakoff Médéric », nous avons pour objectif de construire un dossier permanent personnel dont une partie non encore aboutie concerne la réversion.


 
 
 
 
Accueil AroecCNCC de Douai Conseil Régional de l'Ordre des Experts Comptables