La nouvelle orthographe

Vous savez qu’il ya quelques années de nouvelles règles orthographiques étaient transmises aux enseignants, approuvées pat l’Académie française. Ces nouvelles règles étaient recommandées, sans être imposées. L’ancienne règle restait admise. Nul ne s’en est donc inquiété, mais ce n’était que la première rondelle d’un saucisson, puisque aujourd’hui ces nouvelles règles deviennent obligatoires.            

A l’époque j’avais produit un petit article d’information que j’ai gardé sous le coude, persuadé qu’il était inutile, l’obligation du changement n’étant pas de mise…Las ! La recommandation étant abandonnée au passé, je ressors mon information et vous la livre sans modification.

« En deux-mille-onze, lors de certains après-midis disponibles, entrainez-vous à réviser votre orthographe règlementaire, car les nouvelles règles que vous devez connaitre s’amoncèlent, avec leur corole de difficultés. Certaines d’entre elles sont ambigües, mais elles se sont laissé modifier sans broncher. C’est ainsi que vous devez dorénavant écrire nénufar et non plus nénuphar, de quoi attraper de l’exéma (et non plus eczéma su vous tombez dans une chaussetrappe (et non plus chausse-trappe)). Il ne s’agit cependant pas de s’assoir dessus (et non plus de s’asseoir).

« Non vous ne rêvez pas. Afin que nos jeunes commettent moins de fautes l’orthographe a été dit-on- légèrement modifiée. Toutes ces modifications, que l’on enseigne dorénavant afin de nous simplifier la vie, peuvent être consultées sur le site d’information www.orthographe-recommandée.info, et la mise à jour des logiciels de correction des ordinateurs figurent sur www.orthographe-recommandée.info/label.

« Mais on peut continuer à appliquer les anciennes règles. Voilà qui est rassurant »
Vous aurez compris que le dernier paragraphe n’est dorénavant plus d’actualité, et que les signes en rouge soulignent les modifications qui seront enseignées.


 
 
 
 
Accueil AroecCNCC de Douai Conseil Régional de l'Ordre des Experts Comptables